Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2016 3 09 /11 /novembre /2016 06:47

La déclaration de l'administratrice CNL

Nous ne sommes pas d'accord avec les propositions d'augmentations de loyers.

Nous sommes confortés par le rapport de l'ANCOLS qui dit :

  1. que le revenu médian des ménages de Pantin est en dessous de la médiane d'Est Ensemble

  2. que le taux de chômage est supérieur à celui du département

  3. Je cite : « L'analyse de l'occupation du parc de logements à Pantin Habitat fait ressortir un niveau de ressources des locataires significativement inférieur à la moyenne constatée dans l'ensemble des organismes HLM en Île-de-France ».

  4. que 71,1% des ménages de l'office en 2014 disposent des ressources inférieures à 60% des plafonds PLUS contre 54,2% pour l'Île-de-France

Je me félicite que le rapport de l'ANCOLS nous permette de mieux connaître le profil social des locataires de l'Office.

A une époque, le président de l'Office M. Kern avait dit qu'il souhaitait maintenir les loyers d'une fraction du patrimoine de l'office en dessous des plafonds. Il me semble me rappeler que par exemple aux Économiques, les loyers étaient à 85% du plafond. Avec une position, juste de mon point de vue, qui consistait à dire qu'il fallait maintenir des loyers accessibles pour une population en grande difficulté sociale.

Or là, que se passe-t-il ? On répond aux préconisations de la CGLLS et au dogmes fianciers en cours qui consistent à voir un office comme une entreprise privée. Comme il n'y a plus de marge de manœuvre dans la majorité du patrimoine, on décide d'abandonner cette politique qui permet de loger décemment des personnes avec de faibles revenus, des retraités pauvres, des personnes au chômage, des parents isolés...

Je pense qu'en raisonnant uniquement en terme de masses financières, on oublie la vocation première du logement social.

D'autant que dans la dernière période, les revenus des couches populaires se sont érodés, les impôts locaux ont augmenté, on s'attaque aux bénéficiaires d'APL en prenant en compte dans le calcul de leur allocation le peu d'argent mis de côté ou le « patrimoine », ie qu'en fait on rogne sur une aide qui est devenue incontournable dans l'équilibre financier de millions de ménages.

Pour touts ces raisons, nous votons contre les augmentations de loyers.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by cnl.pantin.over-blog.com
commenter cet article

commentaires