Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 14:51

Jeudi 2 février, le conseil d'administration de Pantin Habitat était convoqué afin de voter de licenciement de Madame CHARRA, directrice de Pantin Habitat depuis quatre ans. Le président du conseil avait adressé un courrier expliquant pourquoi il souhaitait se séparer de Madame CHARRA.


Ce courrier étant presque entièrement à charge, notre administratrice s'est abstenue au bureau de Pantin Habitat la semaine précédent le conseil, en expliquant que le rôle des représentants des locataires n'était pas de licencier un directeur. Tout en étant conscients de l'animosité à l'encontre de Madame CHARRA de la part du personnel de l'office, nous avons maintenu cette position le jour du conseil d'administration. Une de nos administratrices a prononcé l'intervention suivante :

Mesdames et Messieurs les membres du conseil,

Nous avons lu attentivement le courrier du président qui motive la décision de licenciement de Madame CHARRA. Nous ne pensons pas que Madame CHARRA soit, à elle seule, responsable de tous les dysfonctionnements de l'Office.

Madame CHARRA a mis en œuvre la politique décidée par le président. Sans anticiper sur la mise en place d'un nouveau directeur ou d'une nouvelle directrice, si les directives qui lui sont données et les moyens à sa disposition ne changent pas, les  effets seront les mêmes.

Nous sommes convaincus qu'il faut apporter des changements profonds dans la gestion locative et dans l'entretien du patrimoine. Il faut également des changements dans les relations entre la direction de l'Office et les locataires. Mais les problèmes pointés dans le courrier existaient certainement avant Madame CHARRA, et nous ne pensons pas qu'ils se résoudront simplement avec son départ.

La CNL ne souhaite pas prendre partie dans une décision qui incombe à la direction de l'Office. En conséquence, les administratrices CNL s'abstiendront sur la question posée.


En plus de nos trois administratrices, la représentante de la CGL et deux "personnalités qualifiées" du conseil se sont abstenues, un troisième a voté contre le licenciement. Lors du décompte des voix, alors qu'il fallait la majorité des deux tiers pour valider le licenciement, nous avons constaté que cette question ne recueillait pas les 2/3 : au lieu de 16 voix pour, il n'y en a eu que 13, 3 administrateurs étant absents et n'ayant pas donné de pouvoir.


Le président B. Kern a alors annoncé que puisqu’il était désavoué, il démissionnait, immédiatement suivi par Monsieur SAVAT et Madame MALHERBES.


A l'issue de cette séance, nous avons convenu avec Madame GUILBAUD de la CGL d'une déclaration commune à destination des locataires.


Partager cet article

Repost 0
Published by cnl.pantin.over-blog.com - dans activité CNL Pantin
commenter cet article

commentaires